Sri Lanka – Kalpitiya

Written by Guillaume

Le Sri Lanka est désormais un pays pacifié en plein essor sur le plan touristique. Sorte d’Inde en version light, vous serez sans nulle doute totalement dépaysés en revenant. Le kitesurf n’y est pas encore très développé mais avec les statistiques affichées en période estivale, il est fort probable que la destination devienne un must dans les années à venir.

Où kiter au Sri Lanka ?

Carte des spots

Big Lagoon (proche Kalpitiya)

Sri Lanka (23)Le “big lagoon” est le principal spot du Sri Lanka. C’est là que tous les kite camps sont installés non loin du village de Kalpitiya. Mis à part 1 camp qui a un accès direct au lagon, la plupart des camps organisent des navettes en 4×4 pour se rendre sur place (route sableuse).

L’endroit est bien venté quoiqu’un peu rafaleux et relativement flat mais avec tout de même un peu de clapot qui vient ajouter un petit défaut à l’endroit.

L’avantage principal du lieu, c’est sa taille qui permet d’avoir beaucoup de monde à l’eau sans que cela devienne infernal de naviguer. Sa taille permet également de définir des zones écoles pour limiter les risques avec les autres kiters. Ce sera donc une bonne option pour les débutants mais les kiters autonomes préfèreront rapidement naviguer ailleurs.

Le vent y est souvent plus fort l’après-midi mais aussi beaucoup plus rafaleux.

Sri Lanka (24)

Donkey Spot

Non loin du Big Lagoon, Donkey Spot se trouve directement côté mer, ce qui permet de naviguer dans les vagues plutôt que sur un plan d’eau plat. On peut s’y rendre en Tuc-Tuc (10 min depuis les camps installés proche de Kalpitiya)

Le vent y souffle souvent plus fort que sur le Big Lagoon et de manière plus constante.

Attention toutefois à votre aile au moment de gréer car de nombreux déchets sont rejetés par la mer et une petite déchirure dans la voile est vite arrivée. Surtout que les cailloux sont assez abrasifs.

Small lagoon (Kappalady)

A 30 min de Kappalady en Tuc Tuc (10-12 € A/R et on peut monter à 2 avec le matos) se trouve le lagon de Kappalady autrement appelé small lagoon.

Sri Lanka (1)

Comme son nom l’indique il est beaucoup plus petit et ne peut accueillir que 10 à 15 kites maximum en même temps sur l’eau. Mais comme ce dernier est plus excentré, il y a beaucoup moins de monde. Le spot est ici ultra-flat avec une légère zone de dévente au milieu du lagon dûe aux arbres sur le bord. Le vent y est plus stable que sur le grand lagon et l’eau peu profonde sur la partie droite du lagon, ce qui en fait un lieu idéal pour réaliser de belles sessions photos (surtout au coucher du soleil avec les palmiers en arrière-plan. Le vent souffle side et tourne parfois side-off mais comme le lagon est petit et que l’on a pied, cela ne pose aucun problème. A savoir, sur la partie gauche du lagon on a plus pied.

Sri Lanka (8)

Dream Spot

Dream spot se situe au nord de Big Lagoon à environ 30/45 min de bateau. Lors de l’excursion sur le spot de Vela, c’est le point de départ du downwind. C’est pas compliqué, il n’y a rien à Dream Spot à part quelques pêcheurs et des cadavres de poissons échoués et un plan d’eau on ne peut difficilement faire plus flat. Les amoureux de freestyle seront servis.

Il n’y a pas d’ombre sur place alors préparez-vous en conséquence car le soleil tape dure.

Dream spot est une bonne option pour ceux qui veulent faire une excursion à la journée sur un spot de freestyle avec des top conditions. Le vent souffle side-off. Et pour ceux qui sont prêts à partir 2 jours d’affilée, direction Vela.

Vela Island

Ce sera certainement un des coups de cœur de votre trip au Sri Lanka. Eau chaude, Ultra Flat, beaucoup de vent, pas grand monde à l’eau, perdu au milieu de nulle part…

Sri Lanka (17)

Pour se rendre à Vela, il faut d’abord prendre le bateau jusqu’à Dream Spot. Là tout le monde gré son aile de kite et se met à l’eau. Quand tout le monde est prêt, c’est parti pour 45 min environ de downwind. Petit astuce, restez sur la gauche lors du downwind (sans aller dans la mer) pour avoir le plan d’eau le plus flat possible. Si vous allez trop à droite, le vent rend le plan d’eau très clapoteux ce qui vous « cassera » les jambes.

Une fois arrivée sur place, il faut remonter légèrement au vent pour pouvoir s’arrêter car le vent souffle offshore. Aucune crainte à avoir, le vent y est souvent plus fort qu’ailleurs et en cas de pépin, il y a toujours un bateau qui vous suit.

Vela est une petite île de pêcheurs sans eau ni electricité. Il y a juste des sortes de huttes de palmes tressées qui permettent de s’abriter du soleil et de dormir.

Sri Lanka (15)

Une fois installés, vous allez kiter, kiter, kiter et encore kiter. Les conditions sont tellement excellentes que vous aurez du mal à sortir de l’eau. Attention donc à bien vous hydrater et vous protéger du soleil car le premier médecin est loin, très loin…

S’il vous reste des forces privilégiez une bonne session au sunset, c’est magique !!! Si vous êtes encore plus courageux, vous pouvez également vous faire une session au lever du soleil.

L’île est une longue bande de sable avec un vent soufflant off-shore ce qui rend le plan d’eau extrêmement plat. A certains endroits, les cabanes de pêcheurs protègent encore plus le plan d’eau et on navigue alors sur un véritable mirroir.

Seul bémol au spot : le chemin du retour. Il faut remonter tout le chenal avec des vagues qui tapent en permanence dans le bateau et un vent qui souffle fort cette fois-ci de face. Même si le trajet dure 1h30 (+ ou – en fonction du vent et du bon fonctionnement du moteur du bateau), il semble une éternité. Si vous avez, prenez une veste imperméable car vous serez certainement trempé et avec le vent et le soleil descendant…on a vite froid.

Sri Lanka (18)

Expérience à essayer

Les spots du Sri Lanka étant très safe, il y a possibilité de se lâcher. De plus, il n’y a quasiment aucune pollution lumineuse, du coup les jours de pleine lune, il est possible de s’essayer au kite nocturne 😉

Ce n’est pas là que vous tenterez votre dernier tricks mais l’expérience de rider « au feeling » est assez intéressante.

Sri Lanka (12)

Statistiques de vent

Désolé, les statistiques ne sont pas accessibles sur Windfinder mais les stats sont excellentes de Juin à Septembre avec un vent soufflant en général à 20 noeuds

Boardbag idéal

Le vent est d’une stabilité étonnante au Sri Lanka. Il souffle en permanence qu’il fasse jour ou nuit, ce qui vous permettra également de tester le kite les jours de pleine lune. Ce n’est pas là que vous tenterez votre dernière manœuvre mais les sensations sont assez amusantes.

Le vent pendant la période estivale souffle très régulièrement autour de 20 nœuds ce qui permettra à la majorité de naviguer en 9m². Après, en fonction de votre poids vous pourrez choisir de prendre une 2ème aile.

Pour ma part, je pèse 80 kg et j’ai passé la plupart de mon temps en 9 m². J’ai sorti la 12 m² les jours où le vent était plus faible et je n’ai utilisé ma 7 m² qu’à Vela.

Côté planche, prenez votre twin tip pour vous faire plaisir en freestyle.

Dernier point qui peut avoir son importance, on ne trouve pas de shop de kite au Sri Lanka, ce n’est pas Tarifa où chaque marque a son pro-shop, donc prévoyez un peu de matos pour réparer en cas de pépin (Lignes de rechange, Spi autocollant, Blenderm et colle pour les boudins…etc)

Sri Lanka (7)

Se rendre au Sri Lanka

Depuis la France, on trouve des vols directs depuis Paris avec la compagnie Srilankan Airlines qui a en plus la bonne idée de ne pas faire payer de supplément pour le boardbag. C’est suffisamment rare pour le notifier. Les autres compagnies font des escales soit en Asie (Thailande) soit au Moyen-Orient (Emirats ou Qatar). Le prix du billet tourne à peu près dans les 600/700€.

Sri Lanka (21)

Se déplacer au Sri Lanka

Une fois arrivés à Colombo, la plupart des camps vont proposeront le transfert pour vous rendre sur place. Il n’y a pas tant de kilomètres (185 km) mais il faut bien 3/4 heures pour arriver du fait de la circulation dense.

Pour les petits déplacements, il y a les Tuc Tuc, sorte de scooters équipés d’une banquette arrière. Le prix varie en fonction de la distance et de votre tête. Il faut donc se renseigner auparavant pour connaître les tarifs « standards ».

Pour des déplacements plus longs, visites de Kandy ou d’une réserve naturelle, il faut « embaucher » un chauffeur avec sa voiture qui vous emmènera où vous voulez et vous attendra à chaque fois. Le prix varie là aussi de la distance à parcourir et du temps de l’embauche (1 jour / 2 jours…).

Même si le pays est pauvre, le prix n’est pas cadeau. Sachez-le.

Pour ceux qui préfèrent rouler en autonomie, il est possible de louer une voiture au Sri Lanka. On a pas testé donc on ne se prononcera pas sur le sujet. Faites toutefois très attention car la circulation est très dense et là-bas, on roule à gauche.

Sri Lanka (26)

Où dormir ?

La très grande majorité des hébergements sont situés aux alentours du Big Lagoon. On trouve de nombreux camps dédiés à la pratique du kitesurf avec des gérants venants de différents pays (France, Italie, Allemagne). Tous proposent à peu de chose près les mêmes prestations : sortes de cabanes en bois avec lit, moustiquaire et ventilateur. Le niveau de confort fera varier le prix qui ne nous a paru vraiment abordable au regard du niveau de vie du pays.

Personnellement, on a beaucoup apprécié le lagon de Kappalady et il est possible de trouver quelques hébergements dans ce petit village à condition d’aimer la tranquillité.

Sri Lanka (5)

Où manger / se restaurer ?

Tous les kite camps proposent des formules tout compris avec petit-dejeuner, déjeuner, dîner et eau + café/thé à volonté. Certains camps proposent une cuisine plus européenne (Kitesurfing Lanka) et d’autres proposent plutôt des spécialités plus locales (Kappalady Kite Garden) qui sont absolument délicieuses.

Seul chose à savoir : demandez votre plat « NOOOTTTT SPICY » car même comme cela, il sera bien relevé.

Sri Lanka (28)

Spécialité locale

Dans certains camps (les non-musulmans), vous pourrez trouver des cocktails à base d’Arrack, sorte de rhum local fabriqué à base de noix de coco et moins fort que du rhum local.

Attention toutefois car il existe plusieurs sortes d’Arrack et beaucoup ressemblent plus à un tort boyaux qu’à autre chose.

La seule marque qui fait du bon Arrack s’appelle « Mendy’s » et il faut prendre le « Old Arrack ». Comptez 7/8 €uros la bouteille dans un Wine store qu’il est plus facile de trouver sur la route au chemin du retour qu’à Kalpitiya car dans cette zone du Sri Lanka, la majorité de la population est musulmane.

Sri Lanka (22)

Que visiter / faire ?

Sri Lanka (11)S’il y a un défaut à trouver à cette destination, c’est la distance entre les spots de kite et les autres lieux touristiques. N’importe quel point d’intérêt à visiter se trouve au moins à 2 heures de route. Il vous faudra donc choisir entre session kite et la découverte du pays.

Pour vraiment profiter de votre exploration, nous vous conseillons de prendre 2 à 3 jours en suivant (quand le vent chute un peu, si cela arrive) pour éviter de passer tout votre temps en voiture.

Quelques points d’intérêts à aller voir ci-dessous mais les guides touristiques vous donneront certainement plein d’autres idées.

Le parc le plus proche est le Wilpatu National Park réputé pour ses léopards que vous pourrez apercevoir si vous êtes chanceux car l’animal est très discret et si vous êtes matinal. En effet, le meilleur moment pour observer les animaux est au lever du jour. Pour cela, il vous faudra payer un guide avec son 4×4 + les frais d’entrée dans le parc (Les frais d’entrée du Parc sont payables uniquement en monnaie locale). On peut y voir : buffle, varan, pivert, aigles, biches, crocodiles, paons…etc

Sri Lanka (10)

Villes de Kandy et Anapur…

Infos pratiques

Argent

La monnaie locale est la Roupie Sri Lankaise. Dans la mesure où le logement et la nourriture est déjà payée, vous n’aurez pas grand-chose à payer en monnaie locale. Surtout que les excursions sont payables en €uros. Il est toutefois intéressant d’en avoir un peu pour se payer les trajets en Tuc Tuc, des fruits sur le bord de la route, des souvenirs ou encore de l’Arrack

Santé et Vaccin

Description

Télécommunication

Pas sûr que votre portable passe au Sri Lanka. Si jamais vous avez besoin de téléphoner sur place où pour consulter vos emails, il vaut mieux acheter une carte SIM locale pré chargée.

La plupart des camps proposent le wifi gratuit dans les espaces communs mais le débit est relativement car tout passe par la 3G.

Sri Lanka (4)

Adresses utiles

Hébergements / Ecoles de kite / Vols

Sri Lanka (27)

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.