Brésil – Ilha Do Guajiru

Written by Guillaume

Ilha Do Guajiru est un lieu perdu à quelques kilomètres du village d’Itarema. Le spot propose un grand lagon qui fonctionne uniquement quand la marée est suffisamment haute. C’est un bon spot où l’on peut passer quelques jours lors d’un trip entre Fortaleza et Jericoacoara.

Où kiter à Ilha Do Guajiru/Itarema

Carte des spots

Ilha do Guajiru – Devant les pousadas

Le spot d’Ilha do Guajiru est situé entre Icarai de Amontada (Icaraizinho) et Jericocoara, à quelques kilomètres du village d’Itarema.

Il s’agit d’un grand lagon protégé de l’océan par une immense langue de sable de plusieurs kilomètres mais qui est tout de même soumis aux marées. Ne soyez donc pas surpris de ne pas pouvoir kiter à marée basse. Bien qu’il s’agisse d’un lagon, l’endroit n’est pas aussi flat que l’on pourrait l’imaginer. Le vent fort, la grande taille du lagon et les phénomènes de marée rendent le plan d’eau assez clapoteux. On peut toutefois trouver quelques zones peu profondes en se rapprochant du banc de sable. Le fond du lagon contient pas mal de moules, aussi, si vous êtes débutants, il vaut mieux prévoir des chaussons de reef pour éviter de vous couper.

Ilha Do Guajiru (3)

Concernant le vent, aucun souci, il souffle à 100% en pleine saison (Septembre  – Décembre) avec une orientation side-on shore. Aucun stress à ce niveau là. Ilha do Guajiru est un lieu minuscule qui se résume à une rue et une dizaine de pousadas installées en face du lagon. Il n’y aura pas long à marcher entre votre chambre et la plage pour gréer votre matériel de kitesurf.

Ilha Do Guajiru (4)

Ilha Do Guajiru – A la sortie du lagon

Quand la marée est basse, il reste toujours un peu d’eau à la sortie du lagon, à environ 25 min à pieds sous le vent des pousadas. L’eau y est peu profonde, rendant le spot assez flat (mais seulement à marée basse). Les bords sont assez courts.

Ilha Do Guajiru (19)

Le downwind depuis almofala

Il y a une possibilité de downwind assez magique à faire depuis Almofala qui se trouve au vent de ilha do guajiru. Le départ se fait depuis une grande plage de sable direct dans l’ocean. Après quelques minutes de downwind, on rejoint la plage que l’on traverse avec l’aile de kite au zenith pour rejoindre une sorte de rivière parallèle à l’océan. Au début, le plan d’eau est extrêmement étroit, entre sable et mangrove puis s’élargit un peu. Les bords restent toutefois assez courts. A certains endroits, le plan d’eau s’élargit permettant d’envoyer quelques sauts. A la sortie de cette sorte de rivière, on débouche dans la mer mais pour un temps très court. En effet, on retraverse une nouvelle fois une petite langue de sable pour entrer dans le lagon d’ilha do Guajiru (ce qu’ils appellent le secret spot). Au début, on peut profiter d’une jolie petite piscine sympa avant de repartir en downwind vers le spot principal d’Ilha do Guajiru. Pendant cette ce dernier trajet, il vaut mieux rester un peu à gauche de la lagune pour éviter les déventes liées aux arbres. Une fois arrivés, il n’y a plus qu’à poser son aile et aller se poser au bar pour une petite Caipirinha 🙂

Statistiques de vent

Boardbag idéal

La réputation de la côte nord du Brésil n’est plus à faire. Le vent souffle et pas à moitié. Sur l’eau on ne voit pratiquement que des 7m. Il est bon de prévoir une 9/10m² pour les jours où le vent est plus faible mais vous pouvez éviter de vous charger avec une 12m (sauf peut-être en tout début ou fin de la saison). Perso, je pèse environ 80kg et il m’est arrivé de naviguer sans souci avec une 5m.

Côté planche, sur le lagon, la plupart des gens rident en twin tip. Si vous faites d’autres spots, directement dans l’océan, vous pouvez emporter votre surf.

Côté température, c’est assez idéal, entre 26 et 28°c. Le vent agit comme un bon rafraichissant. On a donc jamais trop chaud. Prenez juste un bon lycra manches longues pour vous protéger du soleil et éventuellement un top néoprène un peu fin pour les sessions matinales ou en fin de journée où l’on peut avoir un peu plus frais.

Ilha Do Guajiru (10)

Se rendre au Brésil / Ilha Do Guajiru

Pour venir au Brésil depuis l’Europe, nous avons déniché 3 solutions.

La première, avec la TAP avec une escale à Lisbone est semble-t-il la plus courte (7 heures de vol depuis Lisbonne) mais pas forcément la plus économique. De plus, niveau service, la TAP (Air Portugal) est pas vraiment au top (retards, suppléments boardbag prohibitifs…on vous évite les détails…il n’y a qu’à consulter leur page Facebook pour comprendre). Repère budget : 1000 à 1500 €

La deuxième solution est beaucoup plus avantageuse pour votre budget (On a payé environ 800 € en s’y prenant 15 jours seulement à l’avance) mais sera plus longue et plus fatigante. Les compagnies vous calent sur des vols réguliers comme Rio-Paris, Madrid-Sao Polo..etc puis vous prenez un vol national avec une autre compagnie comme GOL (sorte de easyjet local).
A savoir : il faut récupérer son bagage à Rio puis refaire le check-in…çà peut prendre du temps.

La 3ème option dont on a entendu parler est la solution CONDOR avec un vol direct Francfort-Fortaleza qui est très utilisée par les Allemands. On ne l’a pas testé mais cela semble un bon compromis.

Ilha Do Guajiru (8)

Se déplacer au Brésil

Le spot n’est pas à côté de Fortaleza. Il faut bien compter 3 heures de route (sans problème de trafic pour sortir de Fortaleza). Le prix du transfert n’est pas donné, environ 110 € par trajet donc essayez de mutualiser avec votre moitié ou vos amis pour rentabiliser le trajet.

Sur place, pour les petits trajets, il y a la possibilité de louer des buggys ou une moto.

Dernière option, louer une voiture. Faire attention simplement à Fortaleza où à la nuit tombée, il n’y a plus de règle de feu rouge. Sorti de Fortaleza…RAS. En journée, RAS.

Ilha Do Guajiru (13)

Où dormir à lha Do Guajiru

Ilha Do Guajiru (16)

Sur Ilha do Guajiru, il y a que quelques pousadas et une unique rue. Le village le plus près, Itarema, se trouve à environ 7 km.

Il y a celles qui donnent directement sur le spot avec « leur » plage et leurs beach boys. Personne ne vous importune toutefois si vous n’êtes pas de la pousada en question :

  • 7 Beaufort : C’est l’une des plus grandes, avec le prix le plus correct parmi les pousadas donnant sur l’eau. Par contre, ils organisent de temps à autre des fiestas et c’est compliqué de dormir…
  • Barra do vento : C’est la première pousada d’ilha do Guajiru et la seule avec une gestion locale. Les standards y sont donc moins européens. Ils ont un restaurant lui aussi local où vous pourrez manger pour 2x moins cher qu’ailleurs…
  • Pura Vida
  • WhiteWind Resort
  • Casa suica (Plus cher…)

Ilha Do Guajiru (15)

Et celles qui sont juste de l’autre côté de la rue. Il vous faudra marcher au moins 20 mètres pour accéder à la plage 😉

  • Windy Addiction : Tenue par un canadien, c’est la plus accessible en terme de tarifs. Gestion simple et conviviale. (En photo ci-dessous)
  • Picos de Piratas
  • Via Col de Vento

Ilha Do Guajiru (7)

Ilha Do Guajiru (6)Manger et se restaurer

Toutes les pousadas proposent à manger. Toutefois, à l’intérieur de la Pousada Barra do Vento, il y a un petit restaurant tenu par des locaux avec des tarifs jusqu’à 2 fois moins cher. En général, on trouvera des plats aux alentours de 40 Reais (soit un peu moins de 10 €) mais dans ce restaurant, les plats servis sont pour 2 personnes. Vous pourrez vous faire plaisir niveau poissons et crevettes.

Que visiter ou faire à Ilha do Guajiru

C’est le point faible de ce lieu où il n’y a pas grand-chose à faire ou à voir à proximité du spot en attendant que le lagon se remplisse à marée basse ou en cas de pétole.

Prévoyez donc un, voire deux bons livres pour passer le temps dans un bon hamac.

 

Ilha Do Guajiru (9)Argent au Brésil

C’est assez compliqué de faire du change et de trouver des banques hors de Fortaleza. De plus, tout le monde demande à être payé en cash. Prévoyez donc de retirer pas mal d’argent et amenez de quoi le sécuriser pour ne pas tout perdre… La population brésilienne n’a pas un niveau de vie très élevé et certains pourraient ne pas manquer l’opportunité de se faire de l’argent facilement. Pas de quoi faire une psychose non plus mais quelques règles de sécurité ne feront pas de mal.

Santé et vaccin

Lors de notre premier voyage au Brésil, on nous avait conseillé de faire le vaccin de la fièvre jaune et d’être à jour sur tous les autres. Le pays rencontre encore des problèmes de dengue mais pas dans cette région Nord du Brésil (Ceara). La zone nord est relativement sèche sur la côte et avec le vent, on ne rencontre pas de moustiques !!! Cà c’est agréable 😉 En cas de pépins, prévoyez simplement une bonne assistance rapatriement.

 

Ilha Do Guajiru (5)

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.